Retour sur l’AGA 2020 de la CSC

Le 12 juin dernier s’est tenue l’assemblée générale annuelle (AGA) de la Coordination services-conseils (CSC). Dans le respect des exigences sanitaires, elle a eu lieu en webconférence et aucune partie publique n’a été présentée.

Cette rencontre a permis de faire le point sur les activités réalisées durant la dernière année. Saviez-vous que 280 conseillers ont participé à diverses activités de formation ou de perfectionnement? Étiez-vous au courant que le financement des services-conseils au Québec, par le biais du Programme services-conseils a atteint la somme de 28,9 millions de dollars dans la dernière année?

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à prendre connaissance de notre rapport annuel 2019-2020. C’est avec fierté que nous le partageons.

Vos suggestions et vos commentaires sont les bienvenus à tout moment alors n’hésitez pas à nous les transmettre et à nous faire part de vos besoins.

Communiquez avec l’équipe.

Compilation des offres d’aide financière 2020-2021

Afin de faciliter le travail des dispensateurs qui offrent des services-conseils dans plusieurs régions, une compilation des offres d’aide financière des 13 réseaux Agriconseils de la province est disponible.

Cet outil vous permettra entre autres de mettre en évidence les bonifications régionales de chaque réseau. Cet aspect est particulièrement utile si vous faites affaires avec plusieurs réseaux différents. Consultez le fichier.

Autosuffisance : l’avenir est-il dans les serres?

Source : Véronique Leduc

Crédit photo : Erwan Hesry, Unsplash

L’autonomie alimentaire est sur toutes les lèvres, même celles du premier ministre François Legault. Parce que la crise actuelle vient souligner notre dépendance aux denrées venant de l’étranger ainsi que notre vulnérabilité face aux situations imprévues, il faut trouver des solutions. Est-ce que la culture en serre en fait partie?

De l’électricité et encore plus

Mais cette semaine, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) modérait les ardeurs et précisait qu’il faudrait plus que de l’électricité à bas prix pour augmenter la production en serre. Selon ce ministère, la culture en serre est au Québec un secteur en retard technologique, qui manque de financement et qui connaît d’autres problèmes tels qu’une main-d’œuvre onéreuse.

Une des problématiques soulevées par le ministère est que les quelques petites serres qui se trouvent présentement au Québec sont dispersées sur le territoire, ce qui rend difficile l’embauche et fait que les producteurs ne peuvent pas s’entraider. Un vaste projet de serres pour le Québec imaginé il y a quelques années aurait d’ailleurs avorté entre autres parce que cela posait problème aux principaux partenaires de se regrouper dans un secteur commun.

De plus, les 300 producteurs de légumes en serre de la province sont de petite taille et ont donc un rendement moins intéressant. Pour les faire grossir, il faudrait des investissements…

Lisez la suite de l’article sur le site Web avenues.ca.

Faits saillants du Programme services-conseils

L’année financière 2019-2020 vient tout juste de se terminer mais nous sommes en mesure de vous présenter quelques informations.

L’an dernier, dans le cadre du Programme services-conseils (PSC), des aides financières ont été remises à 10 869 entreprises agricoles, pour un total de 28,9 M$. Le tableau suivant vous offre quelques détails supplémentaires.

Domaine du PSC Aide financière remise
Agroenvironnement 10 M$
Gestion 6,9 M$
Technique et valeur ajoutée 6,2 M$
Interventions concertées 5,8 M$
Total 28,9 M$

Des informations plus détaillées seront présentés dans les prochains rapports de la Coordination services-conseils.

Contrôle de conformité administrative des services-conseils 2019-2020

Comme le prévoit le Programme services-conseils, un contrôle de conformité administrative est fait chaque année de façon aléatoire. Tous les réseaux Agriconseils devront maintenant effectuer annuellement cet exercice.

Prochainement, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) informera les réseaux des dossiers à vérifier. Par conséquent, si l’un des vôtres est touché par ce contrôle, le réseau communiquera avec vous pour obtenir les pièces supplémentaires nécessaires pour l’analyse complète du dossier.

Nous vous rappelons que le paragraphe 4.9 de l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires précise que le dispensateur s’engage à donner accès à certains documents, au mandataire identifié par le MAPAQ.

Répertoire dynamique des dispensateurs

La Coordination services-conseils est très enthousiaste d’annoncer le démarrage du projet de réalisation d’un répertoire dynamique des dispensateurs en services-conseils. Développé sous forme d’application Web, le répertoire offrira aux entreprises agricoles un accès direct à l’offre de services-conseils de leur région via un moteur de recherche pouvant être consulté sur un cellulaire, une tablette ou un ordinateur. De plus, cette application comportera un processus automatisé de gestion des ententes d’admissibilité des dispensateurs aux réseaux Agriconseils afin de simplifier la partie administrative.

Nous vous tiendrons régulièrement informé sur l’évolution de ce projet, financé par le volet 3 du Programme services-conseils du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Nouvelle version du guide administratif du PSC

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a récemment mis à jour le guide administratif du Programme services-conseils (PSC). La version du 1er avril 2020 est disponible sur le site Web des réseaux Agriconseils. Les modifications apparaissent avec l’indication « nouveauté » dans la table des matières et sont indiqués en bleu à l’intérieur du Guide.

Les deux principaux changements sont :

  • Pour les services-conseils en tension parasite, l’aide financière permet de bonifier jusqu’à 85 % le taux d’aide initial ainsi que le maximum annuel lié à ce service;
  • Pour la mise à jour du plan d’action du PAA, le maximum d’aide financière pour la durée du PSC a été majoré à 450 $.

Aussi, des précisions ont été ajoutées au niveau du plan de transfert et au sujet du transfert de données au Réseau d’avertissements phytosanitaires. Les mesures de réduction des risques des pesticides ont été revues pour tenir compte de la fin du projet-pilote. Finalement, l’indemnité de transport a été mise à jour dans la Politique de remboursement des frais de déplacement.

Consultez  ici le document pour toute l’information et contactez le réseau Agriconseils de votre région pour toute question.