Rapports d’intervention (livrables)

Récemment, nous vous avons informé d’un ajout important aux rapports d’intervention au regard de la déclaration du coût total du service et le montant payé par l’entreprise agricole.

Une précision s’impose pour les produits du plan d’exploitation (services-conseils en gestion) : il est obligatoire de compléter et de déposer un rapport d’intervention pour chaque produit du plan d’exploitation. La forme et les informations contenues au nouveau rapport d’intervention en gestion oblige maintenant les réseaux Agriconseils à vous demander un livrable signé par l’entreprise agricole même si vous effectuez au même moment, par exemple, un budget et une analyse technico-économique.

Rappelez-vous! Toute activité du Programme services-conseils en gestion et en technique = un livrable.

Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles : informations pour les conseillers agricoles

Le 23 juillet 2014, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a procédé à la suspension de l’émission de nouvelles lettres d’offre d’aide financière pour le Programme d’appui à la compétitivité de la Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles. La mesure sera réévaluée à l’automne 2014.

Cette suspension n’a aucun effet sur les lettres d’offre déjà émises jusqu’à maintenant par le ministère, de même que l’aide financière prévue aux autres programmes de la Stratégie, soit :

  • le Programme d’amélioration de la productivité des entreprises bovines (PAPEB);
  • le Programme de bonification des services-conseils;
  • le Programme de remboursement des intérêts sur les prêts (FADQ);
  • le Programme régional d’Abitibi-Témiscamingue.

Pour toute l’information, lisez la note du MAPAQ.

Ajout important aux rapports d’intervention (livrables)

Depuis quelque temps, une information a été ajoutée à tous les rapports d’intervention (excluant celui de la collaboration interprofessionnelle) :

« Le répondant de l’entreprise agricole et le conseiller, soussignés, déclarent que les renseignements fournis sont complets, exacts et véridiques ainsi que les documents fournis sont authentiques et que les données sont vérifiables. Notamment, les parties attestent que le coût total du service est de _____________ $ et le montant payé par le producteur est de _____________ $. »

Cet ajout permet d’indiquer, en fin de mandat ou après une période de facturation, le coût total du service ainsi que la contrepartie payée par le producteur.

Nous vous rappelons que les livrables en gestion se retrouvent dans Prextra et sur le site Web des réseaux Agriconseils. Le livrable technique est disponible uniquement via le site des réseaux Agriconseils ou par l’entremise du directeur de votre réseau.

Soyez aux aguets car à partir du lundi 1er septembre 2014, tous les livrables devront inclure cette information.

Téléchargez dès maintenant les versions à utiliser.

Services-conseils en production ovine

Depuis le 1er avril 2014, le Centre d’expertise en production ovine du Québec (CEPOQ) a cessé les activités d’OVIPRO. Toutefois, la plupart des conseillers anciennement rattachés à OVIPRO continuent d’offrir des services-conseils aux entreprises ovines par l’entremise des réseaux Agriconseils.

Quoiqu’il se retire des services-conseils aux entreprises, le CEPOQ poursuit son mandat d’accompagner les conseillers en production ovine dans le développement des connaissances et de l’expertise.

Une opportunité s’ouvre donc pour les conseillers agricoles intéressés à offrir des services-conseils aux entreprises ovines. Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec le réseau Agriconseils de leur région.

Utilisation rationnelle des néonicotinoïdes en grandes cultures

Le MAPAQ vous annonce que le projet « Utilisation rationnelle des néonicotinoïdes en grandes cultures » est reconduit avec de nouvelles modalités. Ainsi, le maximum annuel d’aide financière de 1 000 $ est maintenant réparti de la façon suivante : un maximum de 600 $ pour le dépistage et un maximum de 400 $ pour le suivi.

Pour bénéficier de cette mesure, vous devrez :

  • déposer le contrat au réseau Agriconseils de la région du producteur;
  • déposer les rapports de visites au réseau Agriconseils;
  • transmettre les rapports de visites au RAP grandes cultures par courriel à rapcerom@cerom.qc.ca (en indiquant « Projet néonicotinoïdes » comme objet du courriel);
  • déposer la facture du service rendu au réseau Agriconseils.

Les réseaux Agriconseils rendront prochainement disponibles de nouveaux modèles de livrables. D’ici là, vous devez utiliser ceux de l’année dernière.

Aide financière pour l’utilisation rationnelle des néonicotinoïdes en grandes cultures

Le MAPAQ a diffusé une nouvelle note d’information concernant l’aide financière pour l’utilisation rationnelle des néonicotinoïdes en grandes cultures (2014-2015). Celle-ci précise notamment que le dépistage effectué en 2014 permettra de prendre la décision d’utiliser ou non des semences traitées aux néonicotinoïdes en 2015. De ce fait, le dépistage peut se faire sur diverses cultures (ex. : prairies, céréales, maïs, soya).

Lisez la note.

Nous vous rappelons que des changements importants ont été apportés au protocole de dépistage de même qu’aux livrables. Il est donc essentiel de prendre connaissance de la documentation. Par conséquent, assurez-vous d’avoir en main les versions les plus récentes des protocoles et des rapports de suivis.

Téléchargez les documents.

Respect des déclarations inscrites à l’Entente d’admissibilité

Comme mentionné dans l’Agriconseils… en bref de février 2014, il est impératif pour tous les dispensateurs inscrits aux réseaux Agriconseils de respecter en tout point les déclarations indiquées à l’Entente d’admissibilité. Il en va de votre éligibilité à demeurer un dispensateur autorisé à offrir des services-conseils subventionnés. Voici les déclarations qui concernent les conflits d’intérêts :

Pour les dispensateurs :

  • Mon organisme n’est pas associé ou ne tire pas de bénéfices ou d’avantages financiers du regroupement d’achats ou de la vente d’intrants agricoles, ou de la vente de biens et services autres que des services-conseils, que ces opérations soient faites indirectement ou directement par mon organisme.

Pour les conseillers :

  • Je ne suis pas associé ou je ne tire pas de bénéfices ou d’avantages financiers du regroupement d’achats ou de la vente d’intrants agricoles, ou de la vente de biens et services autres que des services-conseils, que ces opérations soient faites indirectement ou directement par moi;
  • Je n’ai aucun intérêt pécuniaire réel ou potentiel dans les affaires des entreprises agricoles et agroalimentaires que je conseille;
  • Je n’ai aucun lien de parenté avec les producteurs agricoles que je conseille (ex. : père, fille, frère, belle-sœur, etc.);
  • Je ne tire pas, je n’ai pas tiré et je ne pourrais pas tirer d’avantages, à des fins personnelles, de l’utilisation de l’information des résultats de l’analyse des entreprises agricoles et agroalimentaires que je conseille ou des données et/ou procédés protégés par les diverses dispositions concernant le droit d’auteur et la propriété intellectuelle.

Vous trouverez la liste complète aux annexes B et C de l’Entente. En cas de doute, n’hésitez pas à vérifier auprès du réseau Agriconseils de votre région.