Mesures de réduction des risques des pesticides

Par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ)

Dans son Plan économique du Québec, le gouvernement s’est engagé à soutenir les initiatives qui favorisent la réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides. Ainsi, le MAPAQ met en œuvre, dès cette saison, des mesures pour soutenir davantage les entreprises agricoles dans l’adoption de pratiques de gestion intégrée des ennemis des cultures contribuant ainsi à réduire l’usage et les risques des pesticides. Ces mesures d’aide financières reposent, entre autres, sur les services-conseils en agroenvironnement et sont administrées par les réseaux Agriconseils.

Bonification des actions en agroenvironnement liées à la réduction des risques des pesticides
L’aide financière permet de bonifier à 85 % le taux initial de 70 % pour l’Évaluation de la gestion intégrée des ennemis des cultures et de la gestion des pesticides (EDC) et l’accompagnement et suivi des actions de la thématique phytoprotection du domaine de l’agroenvironnement.

Le calcul de la bonification se fera automatiquement via la liste de NIM de Profil.

Élaboration de stratégies de lutte pour remplacer l’utilisation des pesticides ciblés dans la Stratégie québécoise sur les pesticides (SQP)
Cette action a pour objectif de soutenir les entreprises agricoles dans la transition règlementaire en leur offrant une aide supplémentaire dans la mise en œuvre de stratégies de lutte pour remplacer les pesticides ciblés dans la SQP. À cet effet, une aide financière, correspondant à 90 % du coût admissible, jusqu’à un maximum de 750 $ par entreprise, est offerte pour l’accompagnement et le suivi.

Un contrat de service, une facture et un rapport d’intervention doivent être déposés au réseau pour cette aide financière.

Projet-pilote de réduction des risques des pesticides
Ce projet vise à soutenir le développement de stratégies d’intervention pour les entreprises agricoles afin de réduire de 25 % les risques liés à l’utilisation des pesticides sur leur entreprise. Chacune des entreprises participantes au projet devra s’engager, pour une période de trois ans, à réduire de 25 % les risques des pesticides.

Deux secteurs de productions sont ciblés : les grandes cultures et l’horticulture. Pour le secteur des grandes cultures, le territoire de la Montérégie a été ciblé alors que la région des Laurentides a été ciblée pour le secteur de l’horticulture. Les entreprises volontaires pourront bénéficier d’une enveloppe supplémentaire pour les services-conseils spécifiques à la mise en œuvre de leur plan de réduction des risques (Programme services-conseils – PSC). L’aide financière correspond à 90 % du coût admissible, jusqu’à un maximum de 2 500 $ pour l’année 1 du projet (1 500 $ pour l’EDC – mise à jour du plan d’action ou bilan initial des risques des pesticides de l’entreprise – et 1 000$ pour l’accompagnement et le suivi) et de 1 700 $ pour l’accompagnement et le suivi pour les années 2 et 3.

Les directions régionales du MAPAQ sont responsables de la sélection des entreprises.

Bonification du montant maximum d’aide financière pour le transfert d’information au Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)
Le montant maximum d’aide financière passe de 650 $ à 1 500 $ par entreprise horticole ayant recours à des services de dépistage offerts par les conseillers-dépisteurs soutenant les activités du RAP.

Ce changement est effectif dès maintenant et peut s’appliquer aux contrats en cours, contactez votre réseau au besoin.

Saviez-vous que…

Dans le cas où le dispensateur sous-traite les tâches reliées à la livraison des services-conseils subventionnés par le réseau Agriconseils, le sous-traitant qui exécute le travail doit être inscrit au réseau.

Pour en savoir plus sur les obligations d’un dispensateur inscrit aux réseaux Agriconseils, consultez l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires disponible sur le site Web des réseaux Agriconseils ou contactez le réseau de votre région.

Une adresse courriel valide pour bien communiquer avec votre clientèle

La Coordination services-conseils désire vous rappeler l’importance d’obtenir une adresse courriel valide pour chacun de vos clients. Elle est nécessaire pour l’envoi électronique du sondage sur la satisfaction de la clientèle. Afin de faciliter cet envoi, vous pouvez indiquer l’adresse courriel de votre client sur son contrat de service.

Ce sondage est envoyé par les réseaux Agriconseils lorsque le service-conseil est livré et payé. Encouragez vos clients à compléter le questionnaire! La satisfaction de la clientèle, c’est important.

Avoir un dossier à jour au MAPAQ, c’est important!

Encouragez votre clientèle agricole à mettre à jour les informations concernant leur entreprise auprès du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Ainsi, vous aiderez également les réseaux Agriconseils qui utilisent ces renseignements pour l’inscription des aides financières.

En général, pour obtenir des aides financières par l’entremise du Programme services-conseils (PSC), les producteurs doivent avoir un NIM exploitant agricole actif. Les entreprises qui ont un NIM bénéficiaire ne sont pas admissibles au PSC. Elles doivent donc régulariser leur situation auprès du MAPAQ.

Journée phytoprotection 2017

La Journée phytoprotection est une journée de formation par excellence puisqu’elle est axée sur la présentation de cas concrets aux champs.

Le 11 juillet prochain, soyez des nôtres au Centre de recherche Semican à Princeville!

3 bonnes raisons de participer à l’activité :

  1. Tester ses connaissances par le diagnostic de problèmes phytosanitaires;
  2. Apprendre quand et comment utiliser les cultures intercalaires;
  3. S’informer sur l’utilisation et la règlementation des adjuvants.

Tarifs hâtifs de 110 $, en vigueur jusqu’au 27 juin 2017.

Inscrivez-vous en ligne ou contactez le service à la clientèle pour inscrire un groupe au 1 888 535-2537.

Une initiative de la Commission de phytoprotection.

Un nouvel accompagnement pour les producteurs sans relève

Par Martin Larivière, agr., directeur du Réseau Agriconseils de la Chaudière-Appalaches

Un tout nouveau projet-pilote a récemment vu le jour dans Lotbinière : il consiste à mobiliser 34 ambassadeurs de l’agriculture locale dont le rôle est d’approcher des producteurs agricoles de 50 ans et plus qui n’ont pas de relève. Les agriculteurs participants pourront ensuite rencontrer gratuitement une ressource du Centre régional d’établissement en agriculture (CRÉA) pour discuter de l’avenir de leur entreprise.

Piloté par le Réseau Agriconseils de la Chaudière-Appalaches, le Centre local de développement (CLD) de Lotbinière et le CRÉA, le projet a été lancé le 1er mars dernier à Saint-Agapit, dans Lotbinière. En 2017, l’objectif est de réaliser des rencontres d’environ deux heures avec 10 producteurs, à leur domicile, et ce, avant la période des semences.

« Ces rencontres visent à amener les producteurs sans relève à se positionner quant à la continuité de leur entreprise et aussi, à envisager toutes les options possibles : un transfert non apparenté, la location de leurs terres et de leurs bâtiments, une vente partielle ou non, etc. Ultimement, nous souhaitons les accompagner, quel que soit leur projet », rapporte Mme Danielle Raymond, conseillère en développement au CLD de Lotbinière. Un suivi auprès des producteurs participants est ensuite prévu au cours de l’automne.

La relève : une priorité
La relève fait partie des priorités ciblées dans le plan d’action 2017 du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC de Lotbinière. Prévues au plan d’action, ces rencontres préparatoires sont entièrement payées par le réseau Agriconseils et la MRC de Lotbinière dans le cadre du PDZA.

Vous êtes un producteur agricole de la MRC de Lotbinière? Vous n’avez pas été joint par un ambassadeur et vous désirez participer au projet? Communiquez avec Mme Danielle Raymond, du CLD de Lotbinière, au 418 728-2205, poste 108 pour obtenir plus de détails.

Pour les producteurs situés hors de la MRC de Lotbinière, sachez que le réseau Agriconseils a entrepris des démarches auprès des autres MRC de la région afin qu’éventuellement, ce service puisse y être offert gratuitement. Pour le moment, un producteur d’une autre MRC peut bénéficier d’une aide financière équivalant 75 % des honoraires et frais de déplacement d’une conseillère du CRÉA pour la tenue d’une rencontre de réflexion sur l’avenir de l’entreprise.

Pour plus d’information sur les aides financières disponibles, communiquez avec M. Martin Larivière au 1 866 680-1858 ou au 418 386-8116, poste 1549.

Dernier appel | Nouveau projet exclusif aux CCAE

La Coordination services-conseils (CSC), en collaboration avec le Groupe Uniconseils, vous offre l’opportunité de participer gratuitement à une analyse comparative des clubs-conseils en agroenvironnement (CCAE). Ne ratez pas cette dernière chance d’obtenir des indicateurs de performance que vous pourrez analyser et comparer à des références obtenues auprès de CCAE comme le vôtre!

Le projet a été développé sur la base de la simplicité, aussi tous les renseignements que vous serez amenés à fournir sont issus de vos états financiers ou de rapports que vous produisez déjà.

Une analyse comparative pour les CCAE, c’est une activité collective aux CCAE basée sur une participation volontaire de chacun d’entre eux. À la fin du projet, vous recevrez un rapport personnalisé, avec chacun de vos indicateurs calculés et comparés à la moyenne des CCAE similaires au vôtre et à la moyenne provinciale.

Obtenez plus d’informations.

Inscrivez votre CCAE.