Saviez-vous que…

Depuis presque deux ans déjà, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a mis en place une stratégie pour permettre la croissance du secteur biologique. Celle-ci permet entre autres de bonifier l’aide financière offerte aux entreprises agricoles pour les services-conseils en agroenvironnement, en gestion et en encadrement technique.

En 2016-2017, la bonification a permis de remettre 713 135 $ aux entreprises agricoles pour des services-conseils en production biologique.

Pour de plus amples informations, consultez le Rapport annuel 2016-2017 sur les services-conseils offerts aux entreprises agricoles, administrés par les réseaux Agriconseils. Il est disponible en ligne dans la section « Publications » du site Web de la CSC.

Le recrutement pour le projet de réseau de vitrines à la ferme débute!

Présenté dans 10 régions, le projet de réseau de vitrines à la ferme pour favoriser la réduction des risques liés aux pesticides en grandes cultures est coordonné par la Coordination services-conseils (CSC), en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et Les Producteurs de grains du Québec.

Les conseillers en grandes cultures du MAPAQ des régions concernées ont le mandat de recruter les producteurs pour les sites des parcelles où pourront avoir lieu les vitrines. Ce recrutement se réalisera de concert avec les syndicats de base des Producteurs de grains du Québec et avec la participation des clubs-conseils en agroenvironnement.

Les entreprises recherchées doivent être représentatives du secteur des grains de leur région et le site de la parcelle, facilement accessible pour y recevoir un groupe lors des vitrines à la ferme. Le recrutement débute avec les entreprises pour l’utilisation raisonnée de traitements de semences insecticides dans le maïs.

Lorsque les comités experts auront complété les protocoles pour les herbicides à faible risque dans le maïs et l’utilisation raisonnée de fongicides dans le soya, le recrutement pour ces sites pourra débuter.

Pour une description plus détaillée du projet, consultez la nouvelle du 26 octobre 2017.

Obtenez plus de renseignements en contactant Marie-Claude Lapierre, chargée de projet à la CSC au 450 679-0540, poste 8733 ou à mclapierre@coordination-sc.org.

Ce projet est réalisé en vertu du sous-volet 3.2 du Programme Prime-Vert 2013-2018 et il bénéficie d’une aide financière du MAPAQ.

Formation « Explication des calculs d’indice de risques IRPeQ et du nouveau registre »

La Coordination services-conseils vous propose le webinaire « Explication des calculs d’indice de risques IRPeQ et du nouveau registre » en collaboration avec le CRAAQ et l’équipe de SAgE pesticides.

L’activité aura lieu le 1er décembre prochain. Elle a pour principal objectif de présenter le nouveau Registre de pesticides, anciennement l’IRPeQ express, et de fournir des explications sur les calculs des indices de risques santé et environnement. Cette formation comprend la revue des nouvelles fonctionnalités de SAgE pesticides et l’utilisation du Registre de pesticides comme outil pour chiffrer une partie des efforts en gestion intégrée des ennemis des cultures.

Inscrivez-vous dès maintenant dans la section « Formations ».

Cette formation est rendue possible par l’entremise du Programme d’appui à l’offre de services-conseils agricoles du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Formation sur l’efficacité énergétique dans les serres

Les Serres Fleuri-Cap | Crédit : PSQ

Vous êtes un conseiller ou un ingénieur qui offrez des services-conseils à des entreprises serricoles ou maraîchères utilisant des serres ou êtes intéressé à développer le secteur? Cette activité s’adresse à vous!

La Coordination services-conseils propose une formation qui vise à donner un aperçu général des aspects techniques et énergétiques en serres. L’objectif est de présenter les connaissances de base pour comprendre les éléments principaux d’un audit énergétique en serres c’est-à-dire être capable d’identifier et de comparer les composantes du système de chauffage, les caractéristiques du bâtiment, les consignes de production et l’utilisation de l’électricité.

Deux formules sont offertes : une journée en salle uniquement (17 janvier 2018) ou une formation de deux jours comprenant une journée en salle (17 janvier 2018) et une en entreprises (18 janvier 2018).

Inscrivez-vous dès maintenant dans la section « Formations ».

Cette formation est rendue possible par l’entremise du Programme d’appui à l’offre de services-conseils agricoles du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Le problème d’infiltration

Par Louis Robert, agr.
Conseiller expert en grandes cultures-secteur des grains au MAPAQ de la Montérégie

Le problème d’infiltration

Face aux risques d’inondation, certainement de plus en plus réels dans les prochaines années, une remise en question de nos pratiques culturales doit faire partie de la réflexion globale, au lieu de seulement penser à construire des digues et autres structures. Non seulement cette réflexion est pertinente à l’échelle des champs de l’entreprise agricole et du bassin versant, mais elle l’est aussi à l’échelle planétaire. L’organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) y consacre d’ailleurs beaucoup d’efforts depuis quelques années.

Lisez le texte complet en accédant au blogue.

L’accueil et le référencement, au service des entreprises agricoles

Pour s’assurer que les besoins en services-conseils d’une entreprise agricole sont bien compris, l’étape de l’accueil et du référencement est essentielle. D’ailleurs, le Programme services-conseils permet aux réseaux Agriconseils de prendre en charge cette démarche auprès des producteurs.

Ainsi, dans le respect des besoins de l’entreprise concernée, le réseau pourra proposer différentes activités et la diriger vers les ressources professionnelles aptes à offrir les services-conseils souhaités. En fonction des discussions, priorités et besoins de l’entreprise, le réseau présentera une liste de dispensateurs. Le choix final revient, bien entendu, à l’entreprise agricole.

Notez que les réseaux Agriconseils peuvent avoir une directive précise en regard du transfert des noms de dispensateurs autorisés.

Pour en savoir plus sur l’accueil et le référencement, consultez le réseau Agriconseils de votre région.

Saviez-vous que…

En 2016-2017, 10 072 entreprises agricoles se sont prévalues du Programme services-conseils destiné à appuyer les gestionnaires dans la conduite de leurs affaires. Compte tenu qu’au 31 mars 2017 le secteur agricole comptait 28 027 entreprises agricoles, cela signifie que 36 % d’entre elles ont bénéficié d’aides financières pour obtenir des services-conseils répondant à leurs besoins.

Pour de plus amples informations, consultez le Rapport annuel 2016-2017 sur les services-conseils offerts aux entreprises agricoles, administrés par les réseaux Agriconseils. Il est disponible en ligne dans la section « Publications » du site Web de la CSC.