Saviez-vous que…

Le dispensateur s’engage à documenter toutes les interventions qu’il mène auprès de son client et ce, pour chaque service-conseil subventionné par le réseau Agriconseils.

Pour en savoir plus sur les obligations d’un dispensateur inscrit aux réseaux Agriconseils, consultez l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires disponible sur le site Web des réseaux Agriconseils ou contactez le réseau de votre région.

Agroenvironnement | Réclamation en cours d’année

Il est maintenant possible de générer la liste de NIM Réclamation en cours d’année à partir du logiciel Profil. Le dépôt de cette liste et des livrables au réseau Agriconseils permet d’obtenir 80 % du financement pour le travail réalisé. En guise de rappel des livrables et modalités du Programme services-conseils, consultez ce document.

Vous n’êtes pas prêt pour une réclamation et vous faites partie des dispensateurs qui n’ont pas encore déposé la liste prévisionnelle? Il est temps de le faire afin de réserver les aides financières en lien avec les entreprises figurant sur la liste.

Obtenez davantage de renseignements pour préparer votre liste en téléchargeant le document Comment compléter le tableau Inscrire les données pour la liste de NIM. Notez qu’il est aussi disponible dans Profil, sous l’onglet « Administration/Inscrire les données pour la liste de NIM » dans un encadré intitulé « Comment compléter le tableau ».

Saviez-vous que…

Un dispensateur inscrit aux réseaux Agriconseils ne peut être associé ou tirer de bénéfices ou d’avantages financiers d’un regroupement d’achats.

Pour en savoir plus sur les obligations d’un dispensateur inscrit aux réseaux Agriconseils, consultez l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires disponible sur le site Web des réseaux Agriconseils ou contactez le réseau de votre région.

Rappel | Taux d’aide financière dans Profil

La Coordination services-conseils a mis à jour le taux d’aide financière indiqué dans Profil. Vous pouvez le consulter via l’onglet « Administration », dans le tableau Inscrire les données pour la liste de NIM. Le taux apparaît à l’extrême droite dans la colonne « Taux subvention ».

Seules les entreprises faisant partie d’un projet en approche collective ou d’un projet de bassin versant reconnu par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ont droit à une aide financière de 90 % pour de l’accompagnement et suivi dans le cadre du domaine agroenvironnement du Programme services-conseils.

Dans le cas où le taux indiqué ne correspondait pas à l’information dont vous disposez, veuillez aviser Mme Denise Rouleau à deniserouleau@coordination-sc.org.

Votre opinion est recherchée pour la refonte du programme Prime-Vert

Vous désirez influencer les nouvelles mesures qui pourraient être introduites dans le programme Prime-Vert?

Le ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) veut évaluer l’intérêt d’exploitants agricoles et de conseillers en agroenvironnement concernant d’éventuelles mesures d’aide financière dans la nouvelle mouture de ce programme, pour la période 2018-2023. Pour ce faire, il organise des groupes de discussion composés de producteurs et de conseillers, provenant de différents horizons, désirant y participer. Toutes les personnes retenues recevront une compensation de 150 $.

La Coordination services-conseils (CSC) a reçu le mandat d’organiser et d’animer ces deux rencontres qui auront lieu à Drummondville. Une première, destinée aux conseillers en agroenvironnement, se tiendra le 12 juillet prochain, de 9 h 30 à midi. Une seconde, pour les producteurs agricoles, se déroulera le 14 juillet 2017, de 9 h 30 à midi.

Afin de manifester votre intérêt à participer à cette consultation, vous êtes invités à vous inscrire, d’ici le 7 juillet avant 17 h, en utilisant l’un des deux liens suivants, selon le cas :

Vous êtes un conseiller en agroenvironnement
Vous êtes un producteur agricole

Parmi toutes les inscriptions, une sélection sera effectuée afin d’assurer une représentativité des spécialités et des types de production. Une invitation confirmant votre participation vous sera envoyée par courriel le 10 juillet prochain.

N’hésitez pas à faire circuler ce message dans vos réseaux. Nous vous remercions à l’avance de votre habituelle collaboration,

L’équipe de la Coordination services-conseils

Note : Votre participation ou votre refus de participer n’aura aucun impact dans vos relations futures avec le MAPAQ, la CSC et les autres organisations impliquées.

Mesures de réduction des risques des pesticides

Par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ)

Dans son Plan économique du Québec, le gouvernement s’est engagé à soutenir les initiatives qui favorisent la réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides. Ainsi, le MAPAQ met en œuvre, dès cette saison, des mesures pour soutenir davantage les entreprises agricoles dans l’adoption de pratiques de gestion intégrée des ennemis des cultures contribuant ainsi à réduire l’usage et les risques des pesticides. Ces mesures d’aide financières reposent, entre autres, sur les services-conseils en agroenvironnement et sont administrées par les réseaux Agriconseils.

Bonification des actions en agroenvironnement liées à la réduction des risques des pesticides
L’aide financière permet de bonifier à 85 % le taux initial de 70 % pour l’Évaluation de la gestion intégrée des ennemis des cultures et de la gestion des pesticides (EDC) et l’accompagnement et suivi des actions de la thématique phytoprotection du domaine de l’agroenvironnement.

Le calcul de la bonification se fera automatiquement via la liste de NIM de Profil.

Élaboration de stratégies de lutte pour remplacer l’utilisation des pesticides ciblés dans la Stratégie québécoise sur les pesticides (SQP)
Cette action a pour objectif de soutenir les entreprises agricoles dans la transition règlementaire en leur offrant une aide supplémentaire dans la mise en œuvre de stratégies de lutte pour remplacer les pesticides ciblés dans la SQP. À cet effet, une aide financière, correspondant à 90 % du coût admissible, jusqu’à un maximum de 750 $ par entreprise, est offerte pour l’accompagnement et le suivi.

Un contrat de service, une facture et un rapport d’intervention doivent être déposés au réseau pour cette aide financière.

Projet-pilote de réduction des risques des pesticides
Ce projet vise à soutenir le développement de stratégies d’intervention pour les entreprises agricoles afin de réduire de 25 % les risques liés à l’utilisation des pesticides sur leur entreprise. Chacune des entreprises participantes au projet devra s’engager, pour une période de trois ans, à réduire de 25 % les risques des pesticides.

Deux secteurs de productions sont ciblés : les grandes cultures et l’horticulture. Pour le secteur des grandes cultures, le territoire de la Montérégie a été ciblé alors que la région des Laurentides a été ciblée pour le secteur de l’horticulture. Les entreprises volontaires pourront bénéficier d’une enveloppe supplémentaire pour les services-conseils spécifiques à la mise en œuvre de leur plan de réduction des risques (Programme services-conseils – PSC). L’aide financière correspond à 90 % du coût admissible, jusqu’à un maximum de 2 500 $ pour l’année 1 du projet (1 500 $ pour l’EDC – mise à jour du plan d’action ou bilan initial des risques des pesticides de l’entreprise – et 1 000$ pour l’accompagnement et le suivi) et de 1 700 $ pour l’accompagnement et le suivi pour les années 2 et 3.

Les directions régionales du MAPAQ sont responsables de la sélection des entreprises.

Bonification du montant maximum d’aide financière pour le transfert d’information au Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)
Le montant maximum d’aide financière passe de 650 $ à 1 500 $ par entreprise horticole ayant recours à des services de dépistage offerts par les conseillers-dépisteurs soutenant les activités du RAP.

Ce changement est effectif dès maintenant et peut s’appliquer aux contrats en cours, contactez votre réseau au besoin.

Saviez-vous que…

Dans le cas où le dispensateur sous-traite les tâches reliées à la livraison des services-conseils subventionnés par le réseau Agriconseils, le sous-traitant qui exécute le travail doit être inscrit au réseau.

Pour en savoir plus sur les obligations d’un dispensateur inscrit aux réseaux Agriconseils, consultez l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires disponible sur le site Web des réseaux Agriconseils ou contactez le réseau de votre région.