Commerce électronique : le monde alimentaire québécois a pris un retard dangereux

Par Lionel Levac

Alain Dumas, V. P. Marketing et stratégie numérique, l’Aubainerie | Crédit : Agro Québec

Alain Dumas s’adressait il y a quelques jours aux participants du Porc Show 2017 et soutenait devant cet auditoire que les producteurs et les transformateurs alimentaires du Québec doivent rapidement devenir beaucoup plus présents sur les sites transactionnels alimentaires.

À défaut de pénétrer le marché du commerce électronique de l’alimentation et de s’y installer vraiment, les producteurs et transformateurs pourraient perdre beaucoup. Pour Alain Dumas, il est non seulement possible, mais il est souhaitable d’utiliser le cybercommerce pour soutenir l’achat local.

Lionel Levac s’est entretenu avec Alain Dumas, à la suite de sa présentation au Porc Show 2017. Écoutez l’entrevue sur le site Web d’Agro Québec.