Le problème d’infiltration

Par Louis Robert, agr.
Conseiller expert en grandes cultures-secteur des grains au MAPAQ de la Montérégie

Le problème d’infiltration

Face aux risques d’inondation, certainement de plus en plus réels dans les prochaines années, une remise en question de nos pratiques culturales doit faire partie de la réflexion globale, au lieu de seulement penser à construire des digues et autres structures. Non seulement cette réflexion est pertinente à l’échelle des champs de l’entreprise agricole et du bassin versant, mais elle l’est aussi à l’échelle planétaire. L’organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) y consacre d’ailleurs beaucoup d’efforts depuis quelques années.

Lisez le texte complet en accédant au blogue.