Recrutement de conseillers-accompagnateurs en agroenvironnement

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’agriculture durable (PAD) 2020-2030, le Conseil québécois des plantes fourragères (CQPF) a obtenu un financement, pour les années 2022 à 2025, afin de réaliser un projet qui consiste à introduire du foin de commerce en rotation dans les productions de maïs/soya. L’objectif ciblé du PAD est l’amélioration de la santé des sols et plus spécifiquement, le pourcentage de matière organique.

Objectif du projet

Augmenter les superficies en cultures fourragères pérennes, plus spécifiquement le foin de commerce, en rotation dans la culture de maïs/soya.

  • Régions visées : Montérégie, Centre-du Québec et Estrie.
  • Acteurs prévus : producteurs de foin de commerce, producteurs de maïs/soya, conseillers en agroenvironnement et fournisseurs d’intrants.

L’approche du CQPF est de mettre en place des duos de producteurs : un de foin de commerce jumelé avec un en culture de maïs/soya. Elle vise la participation de 12 duos de producteurs : six duos accompagnés par leurs conseillers en agroenvironnement et six duos accompagnés par leurs conseillers de l’industrie. Les producteurs seront recrutés en 2022 en vue d’adapter leur plan de cultures pour les années 2023 et 2024.

L’assise du projet est bâtie sur un échange de terres, du semis à la mise en marché, entre les producteurs d’un duo. Le producteur de foin de commerce ira faire du foin chez le producteur de maïs/soya alors que le producteur de maïs/soya ira faire du maïs chez le producteur de foin.

Pour obtenir les détails sur le rôle et la rémunération des conseillers-accompagnateurs en agroenvironnement, téléchargez le feuillet informatif.

Informations supplémentaires

Pour toute demande d’information, communiquez avec :

La Coordination services-conseils collabore à ce projet avec le CQPF.

Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du programme Prime-Vert, sous-volet 2.2, approche interrégionale.

Entente d’admissibilité en ligne : état de la situation

Plus de 440 entités ou conseillers ont complété leur Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires en ligne! Faites-vous partie de ce groupe?

Nous vous rappelons que la complétion de votre Entente d’admissibilité est une exigence pour que les réseaux Agriconseils puissent enregistrer vos contrats de service déposés auprès d’eux.

Si votre statut est incomplet ou si vous n’avez pas encore débuté le processus d’inscription sur la plateforme de complétion en ligne :

Témoignage d’un producteur et de son conseiller sur l’épandage de lisier en post-levée

Révisez quelques notions sur l’épandage de lisier en post-levée. Profitez de l’expérience de Steve Lemay, producteur agricole de Saint-Édouard-de-Lotbinière et de son conseiller, Charles Fournier-Marcotte, agronome! Cette courte vidéo peut servir d’introduction pour une activité de groupe ou même lors d’une rencontre avec un producteur qui se questionne sur le sujet. Un petit 4 minutes qui peut porter fruit ou à tout le moins, générer des échanges intéressants.

Pour en connaître plus sur la Ferme Double LL, vous pouvez voir ou revoir le portrait de l’entreprise.

Ces vidéos ont été réalisées dans le cadre du projet Vitrines en santé et conservations des sols mis sur pied par Équiterre, en collaboration avec la Coordination services-conseils.

Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec dans le cadre du volet 2 du programme Prime-Vert. 

Renouvellement du programme Prime-Vert – Sondage auprès des conseillers et intervenants

Le programme Prime-Vert vise à accroître l’adoption de pratiques agroenvironnementales par les entreprises agricoles afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’environnement et de la santé humaine. Le programme se terminant en mars 2023, un chantier est en cours en vue de son renouvellement.

Ce sondage s’adresse aux conseillers et aux intervenants en agroenvironnement afin de recueillir de l’information sur leurs attentes et de guider ainsi l’élaboration de la nouvelle mouture du programme.

  • Durée moyenne du sondage : 20 minutes
  • Date limite pour répondre : 29 mai 2022

Cliquez ici pour répondre au sondage.

Les réponses à ce sondage seront traitées de manière anonyme.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec vous remercie pour votre participation!

Encourageons le dépistage massif de l’amarante tuberculée au Québec

Présente depuis 2017 au Québec, l’amarante tuberculée (AT) constitue une grande menace pour l’environnement, la biodiversité et la rentabilité des entreprises agricoles québécoises. Elle est une des mauvaises herbes les plus difficiles à contrôler. En tout temps, la lutte contre l’AT devrait être basée sur des méthodes de gestion intégrée en raison, entre autres, des nombreuses résistances aux herbicides qu’elle peut présenter, ainsi qu’à sa grande capacité d’adaptation.

Le Plan d’intervention phytosanitaire pour lutter contre l’AT vise principalement à offrir un encadrement agronomique aux producteurs touchés par la présence d’AT, assurant une réponse rapide et efficace contre cette mauvaise herbe envahissante.

L’engagement dans le Plan est simple ! Si vous avez le moindre soupçon de présence d’AT chez un producteur, vous pourrez demander un accompagnement financier pour le dépistage et l’élaboration de stratégies agronomiques en vue d’éradiquer l’AT. Les tests d’identification et de résistance effectués par le LEDP seront gratuits.

Vous trouverez les différentes étapes expliquées sur ce schéma :

 

Pour toute question, veuillez communiquer avec Audrey Lebrun au 450 679-0540, poste 8707 ou  à alebrun@coordination-sc.org.

Pour en savoir plus, visitez le www.amarantetuberculee.ca.

Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du volet 2 du programme Prime-Vert.