De l’aide pour vos diagnostics en phytoprotection

Cette année encore, le Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec offre un service d’analyse permettant aux producteurs de bien connaître le ou les ennemis qui s’attaquent à leurs cultures.

Pour la saison 2020, les services sont gratuits pour les producteurs biologiques et les producteurs de la relève ainsi que pour l’identification des vers fil-de-fer dans le secteur des grandes cultures.

Obtenez plus d’information sur les services et la tarification du LEDP, en consultant ce document.

Autosuffisance : l’avenir est-il dans les serres?

Source : Véronique Leduc

Crédit photo : Erwan Hesry, Unsplash

L’autonomie alimentaire est sur toutes les lèvres, même celles du premier ministre François Legault. Parce que la crise actuelle vient souligner notre dépendance aux denrées venant de l’étranger ainsi que notre vulnérabilité face aux situations imprévues, il faut trouver des solutions. Est-ce que la culture en serre en fait partie?

De l’électricité et encore plus

Mais cette semaine, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) modérait les ardeurs et précisait qu’il faudrait plus que de l’électricité à bas prix pour augmenter la production en serre. Selon ce ministère, la culture en serre est au Québec un secteur en retard technologique, qui manque de financement et qui connaît d’autres problèmes tels qu’une main-d’œuvre onéreuse.

Une des problématiques soulevées par le ministère est que les quelques petites serres qui se trouvent présentement au Québec sont dispersées sur le territoire, ce qui rend difficile l’embauche et fait que les producteurs ne peuvent pas s’entraider. Un vaste projet de serres pour le Québec imaginé il y a quelques années aurait d’ailleurs avorté entre autres parce que cela posait problème aux principaux partenaires de se regrouper dans un secteur commun.

De plus, les 300 producteurs de légumes en serre de la province sont de petite taille et ont donc un rendement moins intéressant. Pour les faire grossir, il faudrait des investissements…

Lisez la suite de l’article sur le site Web avenues.ca.

Faits saillants 2019-2020 – domaine agroenvironnement

Les données obtenues à partir des informations compilées par les réseaux Agriconseils permettent de tracer un portrait préliminaire des réalisations en agroenvironnement faites par les entreprises agricoles de la province pour 2019-2020.

Plus de 7 400 entreprises ont obtenu de l’aide financière du Programme services-conseils en agroenvironnement. Près de 1 800 d’entre elles ont reçu des sommes pour la réalisation d’un PAA tandis que plus de 1 400 en ont obtenues pour le financement de la mise à jour du plan d’action du PAA.

PAA et mise à jour du plan d’action Nombre d’entreprises agricoles
PAA 1 789
Mise à jour plan d’action 1 438

Pour le suivi, ce sont 7 063 entreprises qui ont bénéficié de services-conseils subventionnés dans l’une ou l’autre des thématiques du programme. Trois thématiques se démarquent par le nombre d’entreprises qui se sont prévalues de services-conseils à ce sujet. Il s’agit de Gestion des matières fertilisantes et résiduelles à la ferme, Santé et conservation des sols et Gestion intégrée des ennemis des cultures. Aussi, 1 840 entreprises ont été conseillées en lien avec la nouvelle thématique Adaptation à l’égard des changements climatiques et réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Suivi Nombre d’entreprises agricoles
Gestion des matières fertilisantes et résiduelles à la ferme 4 273
Santé et conservation des sols 4 605
Gestion et utilisation de l’eau en agriculture 605
Gestion intégrée des ennemis des cultures 3 921
Biodiversité en milieu agricole 196
Adaptation à l’égard des changements climatiques et réduction des émissions de gaz à effet de serre 1 840
Total 7 063

Finalement, un peu plus d’une centaine d’évaluations détaillées et ciblées ont été financées. L’évaluation de l’état des sols (EES) et l’évaluation de la gestion intégrée des ennemis des cultures et de la gestion des pesticides (EGP) sont celles qui ont principalement retenues l’attention des entreprises agricoles.

Évaluation détaillée et ciblée Nombre d’entreprises agricoles
État des sols 55
Gestion intégrée des ennemis des cultures et de la gestion des pesticides 40
Gestion des résidus végétaux 2
Gestion des eaux usées 11
Mesures d’adaptation de l’entreprise aux changements climatiques 7
Total 113

Plus de détails seront disponibles à l’automne dans le Rapport annuel 2019-2020 sur les services-conseils offerts aux entreprises agricoles, administrés par les réseaux Agriconseils.

Série de webinaires – Santé des sols

La série de webinaires sur la santé des sols se poursuit en 2020. Elle vise à développer l’expertise des conseillers de première ligne sur plusieurs thématiques liées à la santé des sols. La prochaine présentation aura lieu le 9 juin 2020. D’autres suivront au courant de l’année.

Ces webinaires sont ouverts à tous et gratuits, mais l’inscription est obligatoire. Après leur diffusion, ils seront accessibles sur les chaînes YouTube du CRAAQ et du MAPAQ. Les quatre premiers webinaires ayant eu lieu ce printemps y sont d’ailleurs déjà déposés. Visionnez-les maintenant.

Notez que ces activités de formation seront accréditées par l’Ordre des agronomes du Québec.