S’informer sur l’évolution de Solstice

Nous apportons régulièrement des améliorations à Solstice et les faire connaître à nos utilisateurs est une priorité. À cet effet, nous utilisons le système de courrier interne de Solstice.

Ainsi, lorsque vous vous connectez à votre compte, si l’enveloppe (située en haut à droite) est accompagnée d’un chiffre en gras à côté (carré bleu), c’est que vous avez des messages non lus. Il est important de les lire afin de vous tenir au courant des nouveautés relatives aux  améliorations et aux nouvelles fonctionnalités de l’application.

Pour toute question ou commentaire, nous vous invitons à utiliser les coordonnées figurant à la section Contactez-nous de Solstice.

Merci de votre confiance,

L’équipe de la Coordination services-conseils

Faits saillants du Programme services-conseils

L’année financière 2019-2020 vient tout juste de se terminer mais nous sommes en mesure de vous présenter quelques informations.

L’an dernier, dans le cadre du Programme services-conseils (PSC), des aides financières ont été remises à 10 869 entreprises agricoles, pour un total de 28,9 M$. Le tableau suivant vous offre quelques détails supplémentaires.

Domaine du PSC Aide financière remise
Agroenvironnement 10 M$
Gestion 6,9 M$
Technique et valeur ajoutée 6,2 M$
Interventions concertées 5,8 M$
Total 28,9 M$

Des informations plus détaillées seront présentés dans les prochains rapports de la Coordination services-conseils.

Validité du PAA

Les entreprises agricoles ayant obtenu le financement de leur PAA en 2013-2014 et désirant obtenir cette année des services-conseils en agroenvironnement financés dans le cadre du Programme services-conseils doivent faire réaliser un PAA dès cette année.

En effet, la validité d’un PAA est de 7 ans, incluant l’année au cours de laquelle le PAA a été réalisé. Sachez que plus de 3 800 PAA ont été réalisé en 2013-2014.

Pour plus d’information, communiquez avec votre réseau Agriconseils.

Le dépistage des mauvaises herbes : c’est pour bientôt!

Selon votre région, les semis sont en cours ou débuteront bientôt. C’est le temps de penser au dépistage des mauvaises herbes!

La vidéo « Le dépistage des mauvaises herbes au printemps » présente les différentes étapes afin de bien réaliser cette pratique. Jumelée à l’utilisation de l’outil Mauvaises herbes, vous serez bien outillé pour accomplir cette tâche.

La vidéo « Le dépistage par la cartographie des mauvaises herbes » propose quant à elle, une technique qui permet d’obtenir un portrait des mauvaises herbes présentes dans un champ et d’évaluer leur pression.

Ces vidéos peuvent être utiles pour vous rappeler les méthodes de dépistage mais aussi pour la formation de stagiaires, d’étudiants ou de nouveau personnel dans votre organisation. D’une durée de moins de 10 minutes chacune, il s’agit d’une petite pause son et images bien investie!

N’hésitez pas à consulter la section « Phytoprotection » du site Web de la CSC afin de connaître tous les outils disponibles.

Réussir un premier contact avec un prospect en temps de crise

Source : Jean-Pierre Lauzier, expert-conseil, formateur et conférencier en vente, mise en marché et service à la clientèle

Le premier contact avec un client potentiel est primordial. Dans le contexte de la pandémie actuelle, il importe de se souvenir que beaucoup de gens et de directeurs d’entreprises éprouvent des sentiments d’insécurité et qu’ils ont, pour certains, des difficultés financières importantes. Comment communiquer professionnellement avec vos prospects dans ce contexte pour qu’ils veuillent faire affaire avec vous?

Comme le premier contact sert à établir la confiance du prospect envers vous et à l’assurer de votre expertise, toute discussion vise en premier : 1) à comprendre et à respecter ses besoins présents, 2) à lui montrer que vous et votre entreprise pouvez lui apporter de grands bénéfices par rapport à ces besoins.

Ce premier contact sera réussi si vous avez établi cette relation de confiance, basée sur une connaissance pointue des besoins du client, de ses préoccupations et de ses objectifs, et si vous avez établi un lien solide entre ses besoins et défis actuels et votre offre de services. Une bonne préparation et une excellente stratégie de communication vous permettront d’atteindre ces buts. Elles vous aideront également à évaluer ce premier contact et à en améliorer l’efficacité.

LA PRÉPARATION

  1. Connaissez votre prospect – Informez-vous le plus possible sur lui : consultez son site web, ses profils LinkedIn et Facebook, ses écrits officiels, les articles à son sujet parus dans les médias, etc. pour bien cerner ses produits et services, sa position face à ses concurrents, son fonctionnement, son étendue dans le marché, etc. Apprenez-en davantage sur ses préoccupations actuelles en lisant les journaux et revues pour comprendre les défis qu’on rencontre dans son domaine d’activités pendant la pandémie. Plus vous connaîtrez votre client potentiel et ses défis actuels…

Lisez la suite de l’article sur le site Web de JPL Communications inc.