Formation Solstice « L’importation des données et le rapport d’intervention »

Vu la forte demande de la part des conseillers, la Coordination services-conseils a prévu une 2e séance de présentation de Solstice ce jeudi 26 septembre, en après-midi. Les points suivants seront abordés :

  • Faire l’importation des données de Profil vers Solstice
  • Réaliser le rapport d’intervention et le transmettre
  • Période de questions

L’activité s’adresse aux conseillers en agroenvironnement inscrits aux réseaux Agriconseils ainsi qu’aux gestionnaires et responsables du logiciel dans les organisations.

L’activité st gratuite. Inscrivez-vous en ligne au plus tard  le 26 septembre 2019 avant 11 h.

Faites vite, les places sont limitées.

Téléchargez l’invitation.

Réalisation de PAA 2019-2020

Les PAA réalisés à partir de 2013 ont une validité maximale de 7 ans. Il est possible de réaliser dès maintenant, donc avant la fin de sa validité, un PAA fait entre 2013 et 2018.

Le conseiller, en collaboration avec l’entreprise agricole, peut prendre cette décision. Le dépôt du contrat de service au réseau Agriconseils permet de s’assurer que l’aide financière est disponible.

Un PAA est considéré réalisé, l’année où il a été financé par le réseau Agriconseils. L’information apparaissant dans Solstice ou dans Profil concernant l’année de réalisation du PAA peut parfois porter à confusion car l’année de réalisation n’est pas toujours la même que celle du financement. Ce sont les réseaux qui ultimement disposent de l’information de référence.

Dépôt des contrats de service

La Coordination services-conseils vous rappelle que vous devez toujours déposer le contrat de service au réseau Agriconseils de la région d’appartenance de l’entreprise agricole apparaissant au contrat, sans égard au lieu de travail du dispensateur.

Pour connaître le contenu minimal d’un contrat de service, consultez l’annexe A de l’Entente d’admissibilité d’un dispensateur de services-conseils aux entreprises agricoles et agroalimentaires.

Vous avez des questions? Contactez le réseau Agriconseils de votre région.

Dernière vitrine à la ferme : 3 octobre 2019 en Chaudière-Appalaches

C’est sous la thématique « Utilisation raisonnée des traitements insecticides des semences dans le maïs » que Ferti-Conseil Rive Sud et la Direction régionale de la Chaudière-Appalaches du MAPAQ animeront la dernière vitrine de 2019. L’activité aura lieu le 3 octobre prochain, à Notre-Dame-du-Sacré-Cœur-d’Issoudun.

Le projet Réseau de vitrines à la ferme pour favoriser la réduction des risques liés aux pesticides en grandes cultures s’est déroulé sur deux années et il aura rejoint un peu plus de 700 producteurs et intervenants dans 11 régions du Québec.

Visitez la page de la programmation pour vous inscrire et pour consulter l’horaire complet de la journée.

 

Système de messagerie de Solstice

L’application Web Solstice contient maintenant son propre système de messagerie. La Coordination services-conseils a conçu cette fonctionnalité afin de tenir les utilisateurs informés des développements et actualités liés à Solstice.

Dorénavant, surveillez l’enveloppe située en haut à droite de l’écran d’accueil de Solstice à chaque fois que vous utiliserez l’application. Ainsi, vous resterez à l’affût des nouveautés.

Septembre, le mois des semis

Source : Mathieu Bilodeau, Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)
Collaborateur : Francis Allard, professionnel de recherche en grandes cultures

L’été est presque fini, c’est le temps des semis. Quelle hérésie diront certains! Pourtant, les céréales d’automne, fort populaires en Ontario, commencent à être en vogue au Québec, particulièrement le blé et les nouveaux seigles hybrides qui sont maintenant bien visibles dans les champs avant l’arrivée de la neige. L’hiver 2020 surpassera-t-il tous les records, d’autant plus que la Financière agricole offrira pour la première fois cette année une protection contre la mortalité hivernale?

Les céréales d’automne s’adaptent au froid pour survivre à l’hiver et sont récoltées une vingtaine de jours avant les céréales de printemps. Tout dépendant des régions du Québec, il est temps de semer et de profiter des nombreux avantages qu’elles procurent :

  • Elles offrent notamment 25 % à 40 % plus de rendement que les céréales de printemps.
  • Elles freinent l’érosion causée par les fortes pluies automnales et printanières.
  • Elles présentent tous les avantages d’un engrais verts, mais le producteur en tire un revenu important.
  • Elles réduisent le recours aux herbicides, car, déjà bien implantées au printemps, elles compétitionnent les mauvaises herbes.
    L’effet de rotation augmente les rendements des cultures subséquentes.

De plus, semer des superficies à l’automne réduit la charge de travail pendant le « boom » du printemps.

Lisez la suite sur le site Web Agri-Réseau.

Bulletins d’information

Lisez la dernière édition des infolettres suivantes :